CE

Est-il plus facile de décrocher un rachat de crédit en tant qu’agent de la fonction publique ?

Le pays compte près de 5,5 millions d’agents de la fonction publique. Tout comme les salariés du secteur privé, ces fonctionnaires peuvent souscrire à un rachat de crédit afin de restructurer leurs dettes dans l’optique d’alléger leurs mensualités. Grâce à la sécurité de leur emploi, ils bénéficient de certains privilèges auprès des banques qui leur octroient des taux et conditions préférentiels sur leur contrat.

Rachat de crédit pour fonctionnaire : les informations essentielles

Le rachat de crédit est une opération financière et bancaire qui consiste à réunir en un crédit unique toutes les créances d’un emprunteur. Au lieu d’avoir plusieurs prélèvements multiples avec différentes échéances, il n’est redevable que d’une seule mensualité à un taux unique auprès d’une banque ou d’un établissement de crédit. Grâce à cette manœuvre, la dette est étalée sur une durée plus longue avec un taux d’intérêt global plus bas par rapport aux autres crédits. Une fois le regroupement réalisé, le montant des mensualités baisse, ce qui contribue à réduire le taux d’endettement de l’emprunteur et lui permettre de mieux aérer son budget. L’opération est surtout recommandée pour les personnes qui ont souscrit à trop de crédits et qui commencent à éprouver des difficultés sur leur remboursement, à celles qui veulent envisager de nouveaux projets et ont besoin d’assainir leur budget ou tout simplement, à celles qui veulent gagner en confort dans le remboursement de leurs crédits.

Le rachat de crédit est ouvert à toutes les catégories socio-professionnelles, y compris les fonctionnaires. Ces derniers œuvrent dans trois domaines : la fonction publique d’État composée des administrations centrales et services déconcentrés, de la fonction publique territoriale comme les collectivités territoriales, les départements, les régions ou les communes ainsi que la fonction publique hospitalière dont les établissements de soin, les hôpitaux publics ou les centres d’hébergement. Le fonctionnaire éligible à un rachat de crédit peut œuvrer dans divers secteurs d’activités : santé, éducation nationale, armée de terre ou armée de l’air, trésor public, transports publics.

Les fonctionnaires : une clientèle privilégiée des banques

De nombreuses banques ont aujourd’hui formulé des offres de rachat de crédit spécifique aux fonctionnaires. Ces agents de la fonction publique bénéficient de certains privilèges auprès des organismes bancaires, ce qui leur permet de restructurer plus facilement leurs dettes. Leur principal atout porte sur la stabilité de leur carrière et de leur emploi garanti à vie. Les banques apprécient ce profil, car en prêtant un capital, elles réduisent les risques relatifs au non-paiement des mensualités. Cette sécurité de l’emploi permet aux fonctionnaires de faire accepter plus facilement leur dossier. De plus, ces derniers profitent également d’une évolution de carrière contribuant à faire augmenter leur revenu en fonction de la grille indiciaire. Un autre élément qui explique les raisons pour lesquelles les banques vont les favoriser par rapport aux salariés du secteur privé. De nombreuses études ont d’ailleurs démontré qu’un fonctionnaire rembourse mieux un prêt par rapport à d’autres.

Les différents types de rachats de crédit pour fonctionnaire

Les fonctionnaires peuvent opter pour les trois possibilités de regroupement. La première solution est le rachat de crédits à la consommation qui comme son titre l’annonce, intègre tous les prêts à la consommation souscrits par le demandeur : prêt personnel, crédit revolving, prêt affecté, etc.

La seconde option est le rachat de crédit immobilier. Cette solution nécessite habituellement la mise en place d’une hypothèque qui sert de garantie à la banque. Toutefois, il est possible pour un fonctionnaire de solliciter sa mutuelle professionnelle en remplacement de l’hypothèque.

La dernière possibilité est le rachat de crédit immobilier et de crédits à la consommation. La restructuration englobe ainsi toutes les créances en cours du souscripteur. Attention, la législation utilisée n’est pas la même si le montant du prêt à la consommation dépasse 60% des sommes totales dues. Dans ce cadre, le rachat est régi par les règles utilisées pour les crédits à la consommation. Le cas contraire, ce sont les règles du prêt immobilier qui ont cours.

JUSQUE -60% SUR VOS MENSUALITÉS
Simulation gratuite & sans engagement, résultat immédiat