CE

Quel salaire pour emprunter 200 000 euros ?

Prêt immobilier de 120 000 euros

Découvrez le montant du salaire nécessaire suivant la durée de remboursement pour pouvoir emprunter 200 000 euros dans le cadre d’un achat immobilier.

Tableau du salaire minimum pour emprunter 200 000 euros

Années Mois Mensualité maximale Salaire minimum
5 60 3 333 € 11 000 €
10 120 1 667 € 5 500 €
15 180 1 111 € 3 667 €
20 240 833 € 2 750 €
25 300 667 € 2 200 €
30 360 556 € 1 833 €
35 420 476 € 1 571 €

Emprunter 200000 euros : quels revenus ? quelle banque ?

Le salaire permet de définir la capacité d’emprunt d’un ménage, d’un foyer, il permet aussi de savoir combien on peut emprunter suivant une durée de remboursement de 10, 15, 20 ou 25 ans. Mais dans le cadre d’un emprunt de 200 000 euros pour acheter une maison, un appartement ou pour faire construire, quel est le salaire nécessaire ? Voici un tableau qui permet de comprendre rapidement le salaire nécessaire à avoir pour pouvoir emprunter 200 000 euros à la banque, le montant de l’emprunt ne prend pas en compte les frais du crédit immobilier, le taux d’intérêt, les frais de garantie et l’assurance emprunteur. Ces éléments peuvent donc jouer sur le montant du salaire nécessaire à avoir pour emprunter 200 000 euros à la banque.

Il n’y a pas de banque référence pour un projet de ce montant car c’est essentiellement le profil de l’emprunteur qui va permettre de s’orienter vers le bon établissement de crédit. A titre d’exemple, certaines banques sont spécialisées dans les financements hypothécaires de longues durées, pouvant proposer un emprunt de 200000 euros jusque 35 ans, ces établissements seront donc dédiés à des emprunteurs souhaitant une petite mensualité pour leur projet immobilier. D’autres se positionnent sur des emprunts à courte durées, par exemple entre 10 et 15 ans afin de cibler des emprunteurs avec une capacité d’emprunt plus élevée et donc des taux plus intéressants. La meilleure alternative est donc de procéder à une simulation de prêt immobilier qui va permettre de sélectionner les établissements proposant les meilleurs taux en fonction de la situation financière de l’emprunteur, d’autant que cette simulation est entièrement gratuite et sans engagement.

Que faire si j’ai des crédits déjà en cours ?

De nombreux ménages ont déjà des crédits en cours et s’apprêtent à se lancer dans un projet immobilier. Simplement, ces prêts à la consommation peuvent représenter un frein pour obtenir le prêt immobilier. En France, on autorise les ménages à avoir 33% de dettes par rapport à leurs revenus, ce qui signifie qu’une personne qui gagne 2000 € net par mois pourra cumuler un total de 660 euros de mensualités. Au delà, il y a un réel risque de sur-endettement et donc une incapacité à rembourser ses dettes. Lorsqu’un emprunteur se présente pour un prêt immobilier, le courtier ou la banque en charge du financement va étudier de près sa situation et mesurer son endettement de deux façons :

  • Endettement avant prêt immobilier
  • Endettement après prêt immobilier

L’endettement après financement ne doit pas aller au delà de 33% et ce n’est pas le seul critère qui sera pris en compte car le conseiller financier va aussi calculer ce que l’on appelle le reste pour vivre. C’est tout simplement la somme qui reste sur le compte bancaire après déduction de toutes les charges récurrentes, ce montant doit être suffisant pour permettre à une ou plusieurs personnes de “vivre”.

Par conséquent, les crédits conso déjà présents peuvent mettre un terme rapidement au projet immobilier, surtout lorsque l’on parle de montants importants comme la somme de 200 000 euros. Cependant, ce n’est pas une fatalité puisque des solutions alternatives existent. La première est d’attendre le remboursement total d’un ou de plusieurs crédits pour libérer de la capacité d’emprunt, il faut donc prendre son mal en patience et s’assurer que la capacité sera suffisante pour le projet. La seconde solution est de recourir à un regroupement de crédit, c’est à dire de faire racheter les prêts conso pour allonger la durée et réduire les mensualités. Cette solution comporte cependant quelques limites au niveau de la faisabilité et le montant des prêts ne doit pas être trop important.

Quelles astuces pour limiter les frais ?

Il existe des astuces pour réduire le montant des frais liés à une acquisition immobilière.

Éviter les agences

La première étape est de trouver un bien immobilier soi-même, ou de rentrer directement en contact avec le vendeur, cela permet d’éviter des frais d’agence immobilière qui peuvent être particulièrement élevés sur un bien d’une valeur de 200 000 euros. Cependant, certains biens sont exclusivement disponibles dans les agences, il faut donc trouver une maison ou un appartement correspondant à ses besoins et à ses attentes.

Passer par un courtier

Un cabinet de courtage va systématiquement appliquer des frais de courtage mais ce professionnel va surtout chercher la meilleure offre pour son client. Il est également en capacité de négocier de biens meilleures conditions que l’emprunteur lui-même. Lorsque l’on compare les frais facturés au gain apporté par son travail, on s’aperçoit que le courtier est souvent très intéressant sur le plan financier. Attention, ce cas de figure n’est pas systématique, mais il mérite d’être mis en avant.

Négocier les frais de notaire

Le notaire doit appliquer la tarification d’un barème national au niveau du montant des frais pour la rédaction de l’acte authentique. Mais certains notaires vont appliquer en sus des émoluments, c’est en fait une rémunération supplémentaire de la part du notaire. Ces frais peuvent être négociés pour éviter de payer le prix fort.

Délégation d’assurance

L’assurance de prêt n’est pas obligatoire mais indispensable pour obtenir son financement. Plutôt que de choisir l’assurance groupe, il est possible de faire de belles économies en passant par une délégation d’assurance, soit via son courtier, soit par le biais d’une compagnie d’assurance. Sur des emprunts de 200 000 euros, il est possible de réaliser une économie de 5000 euros en moyenne. Une somme non négligeable mais encore une fois, tout dépend du dossier et de l’offre initiale.

Comment obtenir son prêt immobilier ?

La première étape est naturellement de déposer une demande en utilisant un simulateur en ligne, cela permet de préciser toutes ses informations financières et personnelles, ce sont essentiellement les données qui seront utilisées par la banque pour éditer une offre de prêt. Au préalable, une étude de faisabilité plus approfondie sera effectuée par la banque qui accorde le financement, elle demandera par le biais du conseiller financier rattaché au dossier de fournir une liste de documents justificatifs pour compléter le dossier et valider l’édition de l’offre de prêt. Le montant sera défini à cette étape, c’est-à-dire qu’il y a aura le montant du crédit immobilier demandé par l’emprunteur ainsi que les frais de dossiers, le coût de l’assurance et les frais de garanties. En matière de garantie, les banques proposent soient une caution, soit une hypothèque. L’hypothèque implique de passer chez le notaire pour l’inscription au registre des hypothèques.

Le déblocage des fonds se fait systématiquement après le rendez-vous chez le notaire pour signer l’acte de vente, ce qui permet de finaliser l’achat du bien immobilier conformément à la promesse de vente qui avait été signée au préalable. La banque se charge de verser le montant auprès du notaire, lequel effectuera le virement sur le compte du vendeur. Le remboursement du crédit immobilier prendra effet à partir du mois suivant, la banque informera l’emprunteur de toutes les modalités, avec précisions.

Simulez votre prêt immobilier
Profitez des meilleurs taux sans engagement, résultat immédiat