CE

Confinement : peut-on reporter ou geler les mensualités de crédit ?

reajuster

En période exceptionnelle de confinement, l’incertitude pèse sur les ménages ayant des crédits en cours. Il faut savoir que plusieurs solutions sont possibles pour « mettre en pause » ses remboursements de crédits.

Crédit immobilier : peut-on reporter les prélèvements de mensualités ?

Certaines offres de contrat de crédit immobilier prévoient des clauses de report d’échéance, il est en fait possible de reporter pendant plusieurs mois les prélèvements pour mettre en pause le financement, une clause exceptionnelle qui est généralement proposée lorsqu’un foyer traverse une période difficile. En période de confinement, les revenus ne sont pas forcément garantis car entre le chômage technique et les difficultés financières à venir des entreprises fermées, il peut être particulièrement intéressant de mettre en pause ses remboursement de crédit et souffler financièrement.

Il faut donc prendre contact avec le prêteur ayant accordé le financement et éventuellement vérifier son contrat de prêt immobilier, si une clause existe, elle précisera les modalités à respecter pour pouvoir déclencher dès que possible le report d’échéance. Généralement, ce report d’échéance nécessite d’avoir déjà remboursé une partie de son crédit (minimum 24 mois) et sera limité à quelques mois (12 au grand maximum). Ces conditions dépendent bien évidemment de chaque établissement financier et tous les contrats ne prévoient pas forcément cette clause. A noter que le report d’échéance nécessitera tout de même de régler des intérêts intercalaires et la mensualité de l’assurance emprunteur.

Demander une suspension exceptionnelle du remboursement

Le gouvernement a demandé à tous les acteurs économiques de jouer le jeu en proposant des facilités de paiement ou des gestes commerciaux, pour permettre à chacun de passer cette période exceptionnelle du confinement. Ainsi, il est utile d’interroger son banquier sur la possibilité de reporter des échéances, certaines entreprises peuvent profiter de ces conditions et il est envisageable que des dispositions similaires soient appliquées aux particuliers, encore faut-il en faire la demande auprès de sa banque. Il est donc important de contacter son banquier pour lui demander un report temporaire, ou des facilités de paiement.

Il y a de fortes chances pour que les banques acceptent un report d’échéance à leurs clients, il est cependant déconseillé de procéder à une opposition du prélèvement, cela pourrait entrainer un scoring bancaire négatif, autrement dit, un passage du compte du client en « mauvais payeur » et donc des complications à venir. Il est donc, une fois de plus, conseillé de dialoguer avec son établissement de crédit et de négocier un report des échéances. A noter que cela peut également être demandé dans le cadre d’une opération de rachat de crédit ou de prêt à la consommation.

JUSQUE -60% SUR VOS MENSUALITÉS
Simulation gratuite & sans engagement, résultat immédiat